La typographie et la mise en page

A quoi sert la typographie

La typographie est l’art de choisir et d’assembler les caractères pour être lu. Elle améliore la lisibilité et l’agrément de lecture tout en diminuant le coût des imprimés. Certaines règles obéissent à l’usage et aux traditions esthétiques, d’autres à des lois physiologiques et d’autres encore à la mode ou au goût du jour.

La mise en page 

Il n’existe pas de bonne mise en page type, mais une multitude de mises en page adaptées au type de document et de lecteur. Les traitements de texte évolués reconnaissent les mêmes polices de caractère que les logiciels de PAO. Ils permettent l’insertion d’image et de fichiers divers issus d’autres applications, mais la gestion de l’espacement des  caractères et le positionnement des images sont plus précis en PAO ; les filtres d’importation, souvent plus nombreux, et les outils intégrés de séparation de couleurs en tons directs ou en quadrichromie autorisent l’impression offset.

Les paragraphes

On parlera de composition en drapeau lorsque, appuyé à gauche ou à droite, le texte n’est pas justifié ; si le texte est justifié, on dit que c’est une disposition en pavé (en bloc).

Les titres

Il faut employer des titres courts, de préférence en capitale ou petite capitale. Pour les titres longs, utiliser des bas de casse. Pensez aux sur-titres (précédant le titre, ils constituent une amorce).

Disposition de texte 

Les compositions en alinéa ou en sommaire sont à éviter si les paragraphes sont courts, cela les rends boiteux.

Les titres sont lus cinq fois plus que le corps du texte, les légendes deux fois plus.

Un blanc entre deux paragraphes permet la respiration du lecteur.

Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *